Histoire du château de Grésillon de la préhistoire au XIXème siècle.


Histoire du château de Grésillon

Le château de Grésillon, qui reçoit désormais les espérantistes du monde entier fait partie depuis longtemps de l’histoire et du paysage de Baugé. Il occupe en effet un site privilégié,sur une petite élévation , à la confluence de plusieurs petites rivières : le cours d’eau du Pont de l’Oie, celui des Capucins, de la Vieille Coulée qui forment l’Altrée. Les hommes préhistoriques, qui ont élevé à moins d’1 km à vol d’oiseau, le joli dolmen de la pierre couverte, l’un des plus importants en Anjou, habitaient vraisemblablement ici. Jusqu’au XVI ème siècle Grésillon dépendait de la Rondelliere, bien de la famille Le Bigot qui comptait dans ses rangs plusieurs officiers royaux et juges, en particulier François Le Bigot.

La première maison noble fut construite peu après 1585.

La voie d’accès de cette époque est encore reconnaissable, quand on rejoint la route de Pontigné. grâce au talus qui s’élève au-dessus des pâtures dépendantes actuellement de la Rondellière.

carte-postale-chateau

La première école communale.

En 1685, le seigneur de Grésillon était René de Charbonnière. La famille Commeau lui succéda. L’un d’eux, Pierre Commeau, lieutenant particulier de la sénéchaussée de Baugé, convoqua l’assemblée générale des corporations et des groupes d’habitants en 1724 pour commencer, conformément à l’instigation du Père Maignan, prêtre, la première école communale.

Son petit-fils, Pierre-Marie était le procureur du roi puis, plus tard, le maire pendant la Convention de 1792 à 1794. Plus tard, on le retrouvera comme juge au tribunal et membre du conseil de la sous-préfecture.

Auguste Commeau , juge au tribunal de Baugé, membre du Conseil Municipal sous le second empire, reçut à Grésillon, pendant la Restauration, son petit neveu, Clément Myonnet venant d’une famille d’Anjou qui était élève de 1824 à 1829 à l’école de Baugé dont le grand-oncle Pierre Commeau contribua à la fondation et venait en vacances à Grésillon chez Auguste Commeau.

Clément Myonnet qui était une personne très charitable se présenta reçu le prix d’honneur décerné par ses camarades, fut le fondateur de la communauté des religieux de Saint-Vincent-de-Paul.

L’anniversaire des Cent ans.

On célébra l’anniversaire des 100 ans de sa mort en 1886 par des cérémonies à la cathédrale d’Angers, à la résidence principale de Paris, rue de Vaugirard.

On dédia un cahier de la revue communale au séjour du frère fondateur dans la région de Baugé.

En 1878, Auguste Commeau mourut sans enfant et sa nièce, Valentine Chesneau de la Haugrenière, femme de Laurent Ferrière de Coutrolles, hérita de Grésillon. La famille Ferrière joua dès le XVIIème siècle un rôle important dans la région de Baugé. Officiers de justice à la sénéchaussée , l’un d’eux a été député à l’Assemblée législative, un autre a été maire et transforma le centre de Baugé. Il restructura la place du château qui porte son nom et fit construire le palais de justice et la prison.

AlonaAkimenko1220

Maison de noble et nom de noble

Laurent Ferrière était apparenté avec plusieurs propriétaires importants et châtelains de la région de Baugé. Ses parents ont acquis la maison nobiliaire de Grésillon par l’achat de celle de Coutrolles à Echemiré. C’est pourquoi il est important pour le nouvel occupant de Grésillon de donner à cette nouvelle demeure un nouvel aspect ; c’est en effet l’époque de la floraison de châteaux à la Louis XIII ou bien du style transitoire des formes gothiques à celles, purement de la Renaissance dont l’initiateur fut l’architecte renommé René Hodé. Citons dans la région le château de Perray sur la commune de Le Vieil Baugé, celui de la Roche-Hue sur la commune de Cheviré-le-Rouge et celui de Grifferaie à Echemiré.

Les nouveaux propriétaires se sont efforcés de transformer le vieux château du XVII ème, qui selon le cadastre de 1834 était composé d’une construction principale à un étage flanqué de deux longues ailes sur l’emplacement du château actuel. Cette vaste résidence et ses dépendances forment un ensemble très intéressant d’un point de vue architectural.